Management dans l’hôtellerie, revenus et évolutions de carrière

• DIPLOMAS
Le salaire annuel des diplômés de la Luxury Hotelschool à la sortie de l’école atteint 25K pour les Bachelor et 30K pour les Master
Le salaire annuel des diplômés de la Luxury Hotelschool à la sortie de l’école atteint 25K pour les Bachelor et 30K pour les Master

La Luxury Hotelschool forme les managers et leaders de l’hôtellerie de luxe. Sur le million de personnes employées dans le secteur en France, 200 000 occupent des postes de management et de direction (20%). Evoquées ces dernières semaines, les pénuries de main d’œuvre dans l’hôtellerie et les problématiques de condition de travail et de salaires concernent majoritairement les 80% restants. Estimée à 100 000 postes, la pénurie ne représente finalement que 10% des effectifs, notamment sur les postes saisonniers.

Le salaire annuel des diplômés de la Luxury Hotelschool à la sortie de l’école est de 30K pour les Master et atteint déjà 37k après 6 mois, des revenus comparables à ceux des diplômés des grandes écoles de commerce et qui, dans l’hôtellerie, évoluent très rapidement, en particulier dans le luxe et à l’international.

En hôtellerie-restauration, la dernière étude sur les rémunérations 2021 de Michael Page révèle les métiers avec les meilleurs salaires d’entrée : Yield/Revenue manager, Conseiller voyages d’affaires et Chef de partie. Des métiers auxquels les diplômés de l’école hôtelière Luxury Hotelschool sont formés. Mais aussi les postes d’encadrement les plus sollicités : Direction d’hôtel/des opérations/régional, Chef de cuisine, Responsable réservations/grands comptes/développement commercial.

Michael Page classe également les métiers par attractivité : Chef de réception, Directeur hébergement, Yield/Revenue Manager, Directeur de restauration, Gouvernant général. A l’image de nombreux anciens de l’école, c’est à l’ensemble de ces postes de management et de direction que les diplômés de la Luxury Hotelschool prétendent à court ou moyen terme.

Par ailleurs, le secteur de l’hôtellerie investit de plus en plus ces dernières années pour réduire la pénibilité et les horaires dans les postes d’exploitation. La santé et le bien-être des collaborateurs font intégralement partie de la réflexion et de la stratégie des établissements. L’Union des Métiers et des Industries de l'Hôtellerie (UMIH) s’engage pour la prévention des risques professionnels, l'employeur devant veiller à la sécurité et à la protection de la santé de ses salariés. Il doit prendre les mesures de prévention des risques professionnels nécessaires et sensibiliser ses salariés sur ces risques.